Arrivée à Madagascar

 

Samedi 19 août : « Je quitte ma famille, notre entreprise familiale et les membres de l’ONG Humanitaire Anne-Marie, Sœur du monde jusqu’à fin septembre pour mon grand voyage humanitaire à Madagascar. Départ de Phalsbourg a 3h30, arrivée à Roissy Charles de Gaulle pour départ a 11h10 a destination d’Antananarivo, capitale de Madagascar avec mon fidèle compagnon à quatre pattes, Boy.

Après un vol de 11h nous arrivons à la capitale malgache avec une heure de retard. Après une longue attente pour recevoir mes bagages et Boy dans sa caisse nous sommes accueillis par mon amie Lalaina (depuis 2006), son mari Pierre Lenoble et leur fille Yaelle. Il fait froid, le grouillement de malgaches a l’intérieur et à l’extérieur confirme bien que je suis arrivée à Madagascar. Boy savoure sa liberté il comprend qu’à partir de maintenant il devra faire beaucoup de sacrifices et il sait que nous ne nous quitteront plus. Nous arrivons a mon lieu d’hébergement à Antanarivo a 1h30 du matin ».

Dimanche 20 août: « Réveil à 8h première douche a l’eau froide, j’avais oublié ce chapitre, faire sa toilette à Madagascar reste tout à fait primaire! Nous allons sur les toits de Antananarivo pour contempler cette ville agitée qui fait du commerce « sauf qui peut » pour survivre. Lorsque j’arrive dans une ville d’un pays du tiers monde j’observe ce qui se passe à proximité des bennes à ordures: la présence d’enfants, d’adultes, de chiens errants fouillant pour trouver un résidu de nourriture, malgré les risques sanitaires pouvant entraîner de graves maladies, voire la mort, prouve qu’ici règne une grande misère et que la population vit avec le ventre vide. C’est le cas a Madagascar qui fait parti des premiers pays les plus pauvres au monde.

L’après midi, Lalaina et moi sommes heureuses de nous retrouver, nous avons tant de choses à se raconter depuis le début de notre histoire humanitaire que nous avons démarrée en 2006. Il fait tôt nuit a 18h précises, ici on se couche tôt vers 20h – 20h30 et on se lève vers 5h – 6h. Installation de ma moustiquaire et de mon couchage, Boy est heureux de rester uniquement avec moi, il blotti sa tête contre mon cou pour dormir, je dors avec tous mes habits parce que j’avais trop froid la nuit dernière avec uniquement mes deux draps ramenés de la France et deux petites couvertures des tricoteuses françaises.

Lundi 21 août 2017: deuxième douche à l’eau froide cela va déjà un peut mieux.

Après un bon petit déjeuner thé, pain beurre, je me rends au Consul de France déclarer mon parcours humanitaire à travers le pays, car le danger existe partout surtout dans la capitale ou il y a énormément de criminalité. Après quelques achats, nous préparons nos bagages dans l’après-midi.

L’aventure peut commencer!

 

 

2017-10-02T22:51:14+00:00 octobre 2nd, 2017|News de Madagascar|

About the Author: