le geste de solidarité de Marcel Schmitt

Forte de son expérience acquise lors de nombreux projets humanitaires, l’ONG Anne-Marie sœur du monde projette la construction d’un centre d’apprentissage de menuiserie à Madagascar.

Après avoir effectué son apprentissage, Monsieur Schmitt Marcel a travaillé dans deux menuiseries de la région puis à la Base militaire de Phalsbourg. En 1978, il a créé sa propre entreprise et a exercé le métier de menuisier en fabriquant des fenêtres, portes et escaliers jusqu’en 2005, année durant laquelle il a fait valoir ses droits à la retraite à l’âge de 70 ans. Il continuera à travailler le bois durant 5 années mais ses problèmes de santé l’obligeront à renoncer à sa passion.
Passionné par son métier, Marcel Schmitt ne pu se résoudre à la perspective de voir son matériel destiné à la ferraille, mais a souhaité au contraire lui donner une nouvelle vie pour continuer son histoire. Ayant lu de nombreux articles de presse des actions exemplaires de l’ONG humanitaire Anne-Marie, Sœur du Monde, il décida de téléphoner à sa présidente, Anne-Marie Bouché pour lui faire part de son souhait de faire don à l’organisation de son matériel, ce que cette dernière à immédiatement accepté, en lui précisant toutefois que plusieurs années seraient nécessaire jusqu’à la réalisation finale du projet humanitaire qui, dès lors, était lancé.
Lors d’un voyage à Madagascar, et plus précisément à Nosy-Bé en janvier de cette année, Anne-Marie Bouché fit la connaissance du Docteur Guy Maximini qui soigne les enfants handicapés sur place et Jean-Paul Burgun fondateur des montres Pierre Lannier et grand humaniste intervenant à Madagascar.
Le projet de construire un centre d’apprentissage dans la banlieue de Antananarivo est né, les voilà partis tous les trois dans une nouvelle aventure dans ce pays ou les jeunes pourront apprendre un métier auront ainsi la possibilité de travailler et de nourrir leurs familles.
C’est à l’ONG humanitaire Anne-Marie, Sœur du Monde à Phalsbourg que reviendra la tâche d’organiser de ce nouveau projet humanitaire.
D’ores et déjà, les bénévoles ont mis en place la logistique : Jean-Paul, Guy et quelques bénévoles du métier du bois vont faire les préparatifs, conditionner la visserie, boulonnerie et outillage. Laurent Wagner de la Société BW Industrie à Sarrebourg se chargera du démontage des machines, les Transports Bouché en effectueront le transport.
Pour assurer la pérennité du futur Centre d’apprentissage de menuiserie Marcel Schmitt à Madagascar, L’ONG AnneMarie Soeur du Monde encore une raboteuse et une dégauchisseuse, du matériel d’affutage de l’outillage, et diverses visseries supplémentaires… Il y a sans doute dans notre région des menuiseries en activité ou d’autres en cessation d’activité disposant de matériel même ancien non utilisé et dont elles seraient désireuses d’en faire don, et ainsi lui redonner une nouvelle vie. Les éventuels donateurs sont appelés à contacter l’ONG. « D’autre part, nous lançons un appel aux entreprises pour créer un partenariat ou un mécénat pour nous accompagner dans ce magnifique projet de développement durable à Madagascar, nous avons besoin de trouver des donateurs pour nous aider à financer les frais d’expédition et d’installation »indique Anne-Marie Bouché-Hilbold
« Forts de l’expérience acquise par l’ONG humanitiaire Anne-Marie, Sœur du Monde qui a déjà réalisé beaucoup de rêves ou de souhaits, notamment pour le Père Kohut de Mackwiller a qui nous avons fait parvenir du matériel pour des écoles en Ukraine, ainsi que pour Béby Olivier Rasolomanana à qui nous avons distribué 350 tonnes de matériels médicales et autres dons dans la brousse à Madagascar : lépreux, handicapés, malades, mères et enfants, nos projets sont toujours devenus réalités, et celui-ci est vital parce qu’il permettra aux jeunes d’apprendre un métier afin de pouvoir travailler et nourrir leurs familles et s’inscrit dans une logique de développement durable de la jeunesse malgache.
A l’avance, merci pour eux », conclut la présidente.

2017-05-21T21:49:28+00:00 avril 10th, 2017|News de L'ONG|

About the Author: