UN CENTRE DE FORMATION EN MENUISERIE A MADAGASCAR


Passionné par son métier, Marcel Schmitt, menuisier retraité,ne pût se résoudre à la perspective de voir son matériel destiné à la ferraille. Ayant lu de nombreux articles de presse des actions exemplaires de l’ONG humanitaire Anne-Marie, Sœur du Monde, il décida de téléphoner à sa présidente, Anne-Marie Bouché pour lui faire part de son souhait de faire don à l’organisation de son matériel, ce que cette dernière à immédiatement accepté.

Dès lors se posa la question de mise au point d’un projet concret afin de trouver une nouvelle utilisation pour ce matériel. « Pourrions-nous faire quelque chose de bien à Madagascar avec ça ? Par exemple une école de menuiserie ? », demande-t-elle à l’un des bénévoles de notre ONG, Jean Paul Burgun.

Ce dernier raconte : « j’ai l’avantage d’avoir eu dans ma jeunesse un CAP de menuisier et de me rendre régulièrement professionnellement à Tananarive, la capitale malgache. Après réflexion, nous décidons de tenter l’aventure ».

Après avoir fait le point sur le matériel disponible et lancé un appel auprès de menuisiers afin de trouver les machines manquantes, Jean-Paul se met à la recherche d’un partenaire sur place et tombe finalement je tombe sur la meilleure solution pour concrétiser un grand projet : le partenaire sera la Congrégation des Frères des Ecoles Chrétiennes, très bien implantée à Madagascar : un collège, lycée, atelier de menuiserie et : une grande ferme avec un immense terrain attenant très proche de la ville.

« Je rencontre le Directeur de l’Atelier Monsieur Huber qui me présente son supérieur le Frère Jean Sala Coll. Ce dernier me dit qu’ils ont réfléchi à transférer l’atelier qui se trouve actuellement à côté de leur établissement scolaire en ville, avec les problèmes que cela pose (bruit et accessibilité) et qu’ils auraient souhaité un centre de formation. Il me parle d’un terrain qui appartient à la congrégation très important en dehors de la ville et très accessible.

Rendez-vous est pris pour nous rendre sur place.

Sur le terrain, je rencontre le Frère Jean-Baptiste qui est le grand « BOSS ». Ensemble nous faisons le point : l’endroit est idéal », constate notre bénévole.

Les différentes parties imaginent alors un projet très ambitieux : la construction de trois bâtiments sur un terrain de 3 hectares accolés à la ferme. Le premier bâtiment contiendra l’administration, les salles de cours, l’internat et la cantine.

Un autre bâtiment pour la formation, avec l’atelier de mécanique et d’entretien, les sanitaires, le stockage des produits finis et exposition, également le magasin de quincaillerie et de visserie.

Le troisième bâtiment sera destiné à la production qui permettra le déménagement et la mise en place d’une unité très rationnelle et fonctionnelle.

Afin d’assurer la meilleure organisation pour finaliser ce projet, les partenaires se répartissent les tâches de manière suivante :

La congrégation se chargera des bâtiments, des clôtures et du terrain en général.

L’ONG HUMANITAIRE assurera l’approvisionnement des machines, de l’outillage, l’organisation des ateliers et mettrait en place la formation des élèves et des enseignants.

Elle apportera tout le soutien au personnel en place et participera aux différentes procédures pour la formation, l’entretien des machines et fera profiter aux acteurs sur place de ses compétences pour l’approvisionnement de matériel et de matière première, le but final étant une réalisation exemplaire et une pérennité assurée pour un suivi constant et un partenariat très productif avec les Frères.

« A terme, je pense que l’unité de production devrait  financer l’école et dégager du bénéfice pour soutenir la congrégation », conclut Jean-Paul.

2017-05-29T16:34:33+00:00 avril 26th, 2017|News de L'ONG|

About the Author: